COMMENT SE PRÉPARENT LES SKIPPERS POUR LE VENDEE GLOBE ?

mercredi 4 novembre 2020

Depuis jeudi 29 octobre, le village du Vendée Globe est fermé. Les navigateurs qui participent à la course vivent désormais confinés avant le grand départ le 8 novembre. Trente-trois concurrents aujourd’hui confinés, et qui sont désormais près à partir à affronter ce tour de force. Mais comment prépare-t-on un Vendée Globe ? Cobaturage.fr vous propose de le découvrir.


Des équipes techniques pour préparer les bateaux.

Côté matériel, les équipes techniques travaillent depuis de nombreux mois à la préparation des bateaux, et ces dernières semaines, l’essentiel du travail a consisté à peaufiner et à optimiser le travail colossal réalisé pour ne laisser aucun détail au hasard, détails qui peuvent parfois faire la différence.


Une indispensable préparation physique.

Les skippers, eux, se préparent également depuis de nombreux mois. En mer, le physique est malmené et ils doivent fournir des efforts impressionnants, tout en vivant dans un espace très restreint, souvent inconfortable. D’où la nécessité de se muscler, d’une part pour éviter les blessures, mais aussi pour rester en bonne forme physique durant les trois mois que dure l’épreuve en moyenne. C’est donc un gros entraînement cardio et de musculation, afin de pouvoir wincher et changer les voiles en fonction de la trajectoire adoptée et des conditions météo.

Côté forme physique, la préparation des repas que les skippers embarque est également importante. En raison de l’espace limité à bord et de la nécessité d’embarquer aussi peu de poids que possible, tout est calculé pour répondre aux besoins énergétiques, deux fois supérieurs à ceux d’une personne à terre, et qui varient selon les conditions de navigation et de température. Objectif : permettre la dépense d’énergie dans le long terme.


Mental d’acier obligé.

Mentalement, les techniques de préparation varient d’un skipper à l’autre, mais invariablement, c’est en participant à des transatlantiques et autres courses en solitaire que les concurrents se préparent psychologiquement : sommeil fractionné, capacité à ne pas abandonner, la préparation mentale se fait souvent dans la durée, sur plusieurs années. Et bien entendu, pour faire face à l’isolement et se redonner du baume au cœur dans les moments difficiles, ils emportent musique, lettres et cadeaux de la famille, chocolats ou bocaux préparés en vue d’un réveillon en solitaire, et champagne pour fêter le passage de l’Equateur !


Créativité et inventivité, indispensable en ces temps de confinement !

Pour cette édition et confinement oblige, les skippers n’ont malheureusement pas pu passer autant de temps en mer qu’ils l’auraient espéré. Pour compenser, certains ont fait preuve d’une grande créativité et réussi à élaborer des stratégies bien particulières pour continuer à s’entraîner, comme Clarisse Crémer, que nous vous invitons à découvrir dans cette vidéo diffusée en avril sur sa page Facebook.


#cobaturagefr #cobaturage #bourseauxequipiers #conavigation #navigation #activitésnautiques #vendéeglobe #confinement #skippers #covid


Suivez-nous sur nos réseaux : Facebook - LinkedIn - Twitter - Instagram - YouTube - TikTok