LA SNSM, UNE ASSOCIATION DE BÉNÉVOLES AU SERVICE DU PLUS GRAND NOMBRE

jeudi 19 novembre 2020

Présentation de la SNSM et rencontre

La Société Nationale des Secours en Mer, mieux connue du grand public sous son acronyme SNSM, est célébrée dans toute la France pour ses actions de sauvetage en mer, mais peu nombreux sont ceux qui connaissent vraiment sa mission et ses activités.

Dans cet article, Cobaturage.fr vous propose de découvrir cette association de bénévoles qui existe depuis plus de 50 ans.


La SNSM, sa mission et ses opérations

Fondée en 1967, la SNSM est une association loi 1901 dédiée au secours des personnes en mer, bénévolement et gratuitement. Reconnue d’utilité publique, elle a pour vocation de secourir toute personne en danger en mer et sur les côtes, en France métropolitaine et en Outre-mer. Elle est la seule institution qui dispose conjointement des compétences et qualifications nécessaires pour intervenir de la plage au large.

La SNSM, c’est près de 8500 bénévoles au service du secours en mer. Chaque année, les sauveteurs embarqués et les nageurs sauveteurs prennent en charge des dizaines de milliers de personnes, dans des actions de secourisme et de soins.

Sur le plan opérationnel, la SNSM, c’est quatre activités :

Sauver des vies 

Le sauvetage au large, assuré par les sauveteurs embarqués bénévoles.

La surveillance des plages, prise en charge par les nageurs sauveteurs.

Former pour sauver 

800 formateurs bénévoles forment les sauveteurs au sein des centres de formation et d’intervention et du pôle national de formation. Au sein des stations, la formation est sous la responsabilité du patron de l’embarcation et s’opère à la fois sur place et au pôle national de formation.

Prévenir des risques et sensibiliser 

Prévenir le grand public des dangers de la mer et l’informer sur les règles de bon sens à adopter : un engagement qui se traduit par des interventions directes auprès de l’ensemble des usagers de la mer et par la mise en œuvre d’outils de communication variés. La SNSM intervient également dans les écoles et lors des classes de mer.

Intervenir lors de missions de sécurité civile 

Les nageurs sauveteurs bénévoles des centres de la SNSM interviennent également dans le cadre de dispositifs prévisionnels de secours et pour assurer la sécurité lors de manifestations nautiques ou terrestres.


Portrait de sauveteur en mer : rencontre avec Pascal, bénévole à la SNSM

Nous avons rencontré Pascal, sauveteur à la SNSM depuis 2006. Depuis toujours, il côtoie le milieu marin : surf, et voile surtout, c’est un waterman aguerri. Suite à une rencontre avec un directeur de formation de la SNSM à Hendaye en 2005, il décide de rejoindre le Centre de formation et d’intervention SNSM de Bayonne. Après un an d’une formation particulièrement exigeante, sanctionnée par l’examen du BNSSA (Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique), conditionné également par le passage des différents diplômes de secourisme, il est aujourd’hui bénévole au sein de l’association et est appelé à intervenir lors de différentes manifestations.

Aujourd’hui, il est régulièrement appelé pour des interventions en complément, que ce soit dans le domaine maritime ou dans le domaine civil, par exemple dans le cadre de l’épidémie de COVID. Les bénévoles n’ont aucune obligation, à moins d’être inscrits sur les listes des équipes de garde, qui sont appelées à intervenir plus régulièrement. Les opérations en mer sont fréquentes, notamment pour dépanner ou secourir des navires en détresse. Mais il est vrai que selon les latitudes sous lesquelles les sauveteurs agissent, les interventions sont plus ou moins fréquentes, et les conditions sur la côte basque sont moins délicates qu’en Bretagne ou plus au Nord.

Les équipages embarqués, quant à eux, ne sont pas nécessairement issus de la formation, mais souvent du milieu marin, disposent de compétences bien spécifiques, et sont recrutés en conséquence par les chefs de station. Les canotiers qui interviennent sur les embarcations de la SNSM aux côtés des chefs de bord et des plongeurs doivent néanmoins disposer d’un diplôme de secourisme en équipage. La formation se fait donc généralement sur le tas, durant les exercices de mise en situation et les opérations de sauvetage.

Pour Pascal, la nécessité d’intégrer la SNSM découle d’un constat simple : à un moment ou à un autre dans ta vie, tu seras confronté à quelqu’un qui est en danger de se noyer, à une personne qui est en train de dériver, ou qui a un problème médical. Tu seras amené à croiser quelqu’un qui fait une crise cardiaque, quelqu’un qui s’est blessé. Ce qui compte, c’est de pouvoir réagir, puisque 50 pour cent de la survie de la victime dépend de la façon dont elle sera prise en charge au moment de l’accident. Pour lui, les quelques fois où il a porté secours à des victimes, quelque chose de particulier s’est produit. Sans l’intervention de l’équipe, la personne ne serait peut-être plus là pour partager un sourire. Et il y a quelque chose de gratifiant dans le fait d’aider une personne à continuer à vivre.

Et n’oublions pas, pour continuer d’exister, la SNSM  a besoin de vos dons, n’hésitez pas les soutenir.

#cobaturagefr #cobaturage #bourseauxequipiers #conavigation #navigation #activitésnautiques #securité #sauveteur #sauvetage #sécuritéenmer #secoursemer #sauveteurenmer #snsm


Suivez-nous sur nos réseaux sociaux : Facebook - LinkedIn - Twitter - Instagram - YouTube - TikTok